Mozart, entre ombres et lumières

L’Orchestre Saint-Germain propose deux concerts « Mozart, entre ombres et lumières » les 23 et 24 mars 2024.

Souvent associé à une musique propice à la détente, on oublie parfois que Mozart était avant tout un être de chair et de sang, avec, comme chacun, ses joies et ses peines.

Ses compositions portent, selon l’auteur lui-même, l’expression des « épreuves et des combats que doit affronter l’homme pour maîtriser cette vie et lui donner un sens » et reflètent son état d’esprit à la fois romantique et tourmenté.

Ce concert propose deux œuvres qui illustrent son chemin entre ombres et lumières.

Mozart, Concerto pour piano n° 24 K491

Le concerto pour piano n° 24 est un des deux seuls concertos avec le 20ème, a être en mode mineur, à la tonalité sombre. Cette œuvre montre une facette de Mozart assez intérieure, intime, douloureuse. C’est une musique qui exprime les épreuves et les combats de sa vie d’homme. Composé en 1786, il expose la profondeur émotionnelle et la virtuosité pianistique de Mozart. Ce concerto souvent considéré comme l’un des plus sombres de son répertoire plonge l’auditeur dans un tourbillon d’émotions.

Symphonie n° 41 en ut majeur, KV 551, dite Jupiter

A contrario, la symphonie «Jupiter» est une musique qui n’est faite que de lumière, elle exprime une sérénité, une puissance, une grande profondeur. Composée en 1788 à Vienne, elle incarne l’apogée du génie symphonique de Mozart. Pourtant, au même titre que ses deux symphonies précédentes, la 39ème et la 40ème, elle fut écrite en un seul été à la suite de la disparition de sa fille au mois de juin 1788.

Quand : samedi 23 mars à 20h30 et dimanche 24 mars à 17h

Où : Théâtre Alexandre Dumas, Saint Germain en Laye

Préventes : www.tad-saintgermainenlaye.fr

Partager l'article